Comment bien rester conforme sans entraver la productivité ?

Les réglementations qui régissent l’économie ne sont pas tendres avec les entreprises privées. Pourtant, une forte productivité favorise une forte croissance économique encore plus rapide. Mais comme l’Etat ne semble pas faire des efforts dans ce sens, l’entreprise doit alors se plier en quatre pour se conformer aux règles en vigueur tout en essayant tant bien que mal de trouver le juste-milieu pour assurer leur productivité.

Les raisons de ces réglementations

C’est évident que l’économie de marché doit respecter certains pour pouvoir bien fonctionner comme il se doit. Les droits de propriété comme les marques déposées et les brevets sont des exemples adéquats pour bien illustrer les transactions dans le but de préserver l’équilibre de la concurrence.

La motivation est également poussée dans le but de réguler les abus dans les activités à forte concurrence. En ce sens, l’objectif du droit positif est la protection des consommateurs par rapports aux pratiques abusives, la mise en mise et le maintien des normes de sécurité pour la protection des salariés exposés et bien entendu de réduire les effets de la pollution de l’environnement. Pour les véhicules de transport routier, la mise en place du chronotachygraphe numérique fait partie de la nouvelle réglementation du transport par route. La solution Reveal chronotachygraphe de Verizon Connect va permettre aux véhicules légers et les poids lourds de l’hexagone de bénéficier de gestionnaires de flotte. La réception des informations en temps réel des conducteurs et leurs activités seront communiquées.

Agir avec précaution sur les facteurs de productivité

Mais pour être plus profitable à tous, le législateur doit privilégier plus de transparence et de réalisme. Les lois et les règlements devraient être plus malléables. Leur application devrait être faite de manière égalitaire.

Plus important encore, la protection des individus au lieu des emplois est essentielle. Il faut permettre à l’entreprise de faire le choix de la façon dont elle va se conformer à la norme. La réglementation doit être adaptée au marché local.

C’est sans nul doute que l’un des dangers principaux qui met en péril les affaires, c’est l’hyper-réglementation. La propriété et la main-d’œuvre sont des facteurs de production qui peuvent influencer la concurrence au sein de plusieurs secteurs de l’économie.

Protéger les personnes, et non les emplois

Si la législation du travail est trop lourde, cette marche de manœuvre peut encourager les patrons  à réduire les effectifs et en même temps l’hésitation d’embauche sera perceptible. Cela va occasionner une baisse considérable de la croissance des entreprises compétitives. Le fait de gérer son entreprise est mis à mal dans ces conditions.

En plus, l’instauration d’un salaire minimum d’embauche ne permet pas de créer des emplois qui n’ont pas de qualifications. Pour illustrer un exemple précis, l’hexagone offre un salarié un SMIC à une échelle allant à deux supérieurs à celui des Etats-Unis d’Amérique. Cette baisse de salaire permet aux entreprises américaines d’embaucher un effectif de 50 % supérieur à leurs homologues français.

Certes, ce ne sont pas les métiers les plus extraordinaires du monde, mais cela leur permet de renforcer leur capacité de créer une économie de richesse en favorisant l’aspect de la productivité accrue des travailleurs non qualifiés. Par la même occasion, le chômage et l’exclusion sociale seront en baisse.

Quels sont les objectifs de la gestion d’entreprise ?
Quels sont les professionnels de la gestion d’entreprise ?